CARÉNAGE ANNUEL DU CATAMARAN

Ti Prens au »Tour » de la Guadeloupe
6 juillet 2016
traversée de l’atlantique en catamaran internet a bord
22 septembre 2016

DU 23 AU 26 AOUT 2016 :

CARÉNAGE DU CATAMARAN TI PRENS AU MARIN (MARTINIQUE)

Le carénage annuel d’un catamaran est indispensable pour plusieurs raisons. C’est aussi l’occasion de contrôler  toutes les parties du bateau qui sont sous l’eau puisque nous allons le mettre à terre 5 jours .

  • Vérifications et contrôles :

La coque  : constituée de fibres de verre de résine et recouverte d’un Gelcoat est en contact permanent avec le milieu salin. On protège dès la mise à l’eau du bateau ce Gelcoat avec un Antifouling, qui protège contre les algues, les coquillages etc. Mais ce produit de plus en plus écologique est de moins en moins efficace. Sa durée sans algues varie de 3 à 6 mois. Après il faut brosser la coque en attendant le prochain carénage.

Une fois sorti de l’eau et posé sur sa zone de travail, un bon coup de Karcher pour enlever coquillages et algues. Puis grattage avec des spatules si nécessaire ( c’est toujours nécessaire!). Ensuite la coque étant propre on peut l’inspecter. Si l’antifouling est bien noir ( il peut être de différentes couleurs, le mien est noir) on peut donc commencer après un temps de séchage d’une nuit à repasser 2 couches d’antifouling de la même marque ( très important). Cela représente environ 25 litres pour mon bateau. On peut aussi passer un monocouche épais ( c’est ce que l’on m’a mis cette année) toujours de la même marque. Ensuite pour la coque s’il n’y a pas eu de chocs  c’est bon.

Les moteurs et les hélices : Il faut en profiter pour faire les vidanges des moteurs et des embases (partie du moteur qui descend sous le moteur à la verticale et supporte les hélices). Il faut également  nettoyer  les hélices à l’acide et les poncer. Il faut aussi changer les anodes ( partie en plomb qui absorbe l’électrolyse ).

Le gréement : Puis, nous passons au gréement. Il faut faire un contrôle des haubans et de leurs des fixations sur le mat (oreilles) des drisses, des ridoirs ( tendeurs des câbles des haubans), de la poutre avant  et de la martingale.

Ensuite démontage des voiles et révision complète en voilerie. On procède à la vérification et à la reprise de toutes les coutures, puis à la réparation des accrocs, au renforcement sur les zones de frottement et enfin au remontage.

L’esthétique : Ensuite on pose de nouveau adhésifs de décors le long de la ligne de flottaison pour rafraichir le look du bateau. Pour finir quelques réparations sur le Gelcoat hors d’eau, puis ce fut la remise à l’eau et le retour sur la Guadeloupe. On en a profité également pour changer les 60m de chaine de 10 qui commençaient sérieusement a rouiller, et même regalvaniser l’ancre .

  • La compétence et le service :

Je préfère descendre en Martinique chez le concessionnaire car le travail est bien fait et je le connais. Et puis en Martinique il y a énormément de techniciens de très bon niveau et surtout disponibles tout de suite.

  • Le coût :

Alors tout ceci a un coût, très élevé .. 7635.00€ . Mais c’est nécessaire si l’on veut avoir un bateau au point et parfait pour les croisières et parcourir en toute sécurité la Caraïbe avec ce beau catamaran qu’est TI PRENS